le diocèse en synodele diocèse en synode

50 ans de Formation

 

Quand un sigle quitte un annuaire diocésain, cela ne fait pas de bruit. Quatre petites lettres ont quitté l'annuaire et le site du diocèse d'Orléans entre 2019 et 2020, les lettres CE.R.C. Cela s'est fait sans bruit même si cela n'a pas été sans douleur pour certaines personnes.

Ces quatre lettres désignaient une institution qui a servi le diocèse d'Orléans et avec lui la région apostolique puis la province ecclésiastique pendant cinquante ans. C'est en effet en 1969 qu'est né le Centre d’Étude et de Réflexion Chrétienne. 1969, date lointaine, toute proche des « événements » de 1968. Les évêques des huit diocèses de la Région apostolique centre (les cinq diocèses de l'actuelle province de Tours, plus ceux de Moulins, Nevers et Sens-Auxerre) réorganisent le dispositif de formation des futurs prêtres : le séminaire du premier cycle est établi à Tours. Le second cycle est à Orléans. A Orléans, Monseigneur Riobé souhaite développer la formation de tous les baptisés : « Le peuple de Dieu tout entier est missionnaire et doit présenter au monde sa foi chrétienne. D'où l'impérieuse nécessité de connaître Celui dont on est le témoin.»

Au n°1 du Cloître Saint Aignan, dans les locaux du séminaire, seront donc accueillis les séminaristes de 1e et de 2e année de second cycle et les diacres. Mais aussi seront proposés à tous les baptisés des cours suivis, des conférences, des ateliers... Des sessions et des week-end seront organisés. Certains cours du séminaire seront accessibles aux laïcs.

La responsabilité du CERC est confiée au Père Jean Madelin (1923-2006) ; autour de lui une équipe d'enseignants qui sont ceux du séminaire, diocésains, sulpiciens, eudistes. Cette équipe accueille régulièrement des intervenants de l'extérieur, en particulier des enseignants de l'Institut Catholique de Paris ou de l'Université Catholique de Lyon. De mémoire, je peux citer les noms de Jean Passicos (Paris), de Christian Duquoc, Henri Denis, Henri Bourgeois (Lyon) ; le plus assidu sera sans doute le Père Maurice Jourjon (Lyon) qui partagera sa passion pour les Pères de l’Église pendant une vingtaine d'années. Sont aussi venus au CERC le Père Congar ou André Vingt-Trois, qui était alors enseignant au séminaire d'Issy les Moulineaux.

Les membres de l'équipe du CERC pouvaient, eux, être invités à intervenir en tous lieux de la région apostolique pour diverses formations, régulières ou exceptionnelles, à la demande des responsables pastoraux des diocèses.

Le projet de Mgr Riobé était de proposer une formation aux baptisés susceptibles d'exercer des responsabilités dans l’Église : « Il semble nécessaire, avait-il dit, que les participants aient le souci d'une certaine responsabilité dans l'éducation de la foi » ; mais les activités du CERC étaient ouvertes à tous ceux et à toutes celles qui « acceptent ensemble d'effectuer un effort sérieux d'approfondissement ».

En 1980, à l'initiative du successeur de Mgr Riobé, Mgr Lustiger, une nouvelle proposition va être faite : celle d'une formation sur appel, préparant explicitement à l'exercice d'une responsabilité dans le diocèse d'Orléans. Cette formation diocésaine fera appel aux membres de l'équipe du CERC mais aussi à d'autres intervenants, diocésains (pour la formation dite B) ou parisiens (pour la formation dite A). Dans le même temps, les études des séminaristes sont réorganisées : le séminaire d'Orléans accueille de nouveau des séminaristes de premier cycle ; la première promotion de la première année commence à la rentrée 1980, dans des locaux situés au 14 cloître Saint Aignan. Les rencontres de la nouvelle formation diocésaine, promise à un bel avenir, se déroulent d'abord au 1 cloître Saint Aignan puis en divers lieux du diocèse, à commencer par Saint Benoît sur Loire.

Le CERC poursuit sa mission régionale (puis « provinciale ») au service des besoins pastoraux dans leur diversité avec le Service diocésain de la formation permanente. Son histoire mérite d'être racontée. Mais cela excède les possibilités du signataire de ces lignes qui a quitté le futur cinquantenaire quand celui-ci avait quinze ans seulement.

Par Mgr François Maupu, évêque émérite de Verdun

 

26 / 08 / 2020

JLIB_HTML_CLOAKING

Et aussi sur ce thème

Aller plus loin

Témoignages

Il n'y a pas de témoignage en lien avec ce thème

REJOINDRE DES CROYANTS PRES DE CHEZ MOI

Une communauté paroissiale vit et se réunit régulièrement près de chez vous. Pour les rejoindre, prendre contact :

Famille, couple, éducation, jeunes, solidarité, formation, prière, groupes de partage, écologie, rencontre avec des chrétiens d’autres onfessions, liturgie, vie professionnelle... Rejoignez un mouvement d’Eglise :

Questions brèves

Il n'y a pas d'article en lien avec ce thème

Super Utilisateur
formation
formation
non
Service Diocésain de formation pour adultes
Non
texte
8383
Actualités
non
formation, cerc, cours, enseignement, se former, actualite, eglise, catholique, diocese, orleans, dieu, foi, jesus, loiret