le diocèse en synodele diocèse en synode

La rentrée de l'enseignement catholique

 

Mardi 25 août, tous les chefs d'établissements de l'enseignement catholique se sont rencontrés à Blois pour une réunion de début d'année riche et festive. Le diocèse du Loiret a pu compter sur son évêque pour souligner le travail primordial - et ces derniers temps difficiles - que les directeurs d'école, de collège et de lycée mènent. Les intervenants académiques et diocésains ont salué la résilience et l'adaptation inouïes dont les équipes éducatives ont fait preuve.

Mais la sérénité des chefs d'établissement face à cette nouvelle rentrée est manifeste. Le réel enjeu est l'éducation de nos jeunes, le reste n'est que conjonctures. La passion du métier est toujours là !

Nous avons pu rencontrer et interviewer les nouveaux chefs d'établissement qui font le grand saut cette année et endossent cette mission de direction.


Suppléante pendant 20 ans comme enseignante, puis titulaire depuis 6 ans, elle a accepté tardivement cette nouvelle mission, un peu freinée par le poste réputé lourd et difficile. Mais l'envie de réinvestir et de donner à son tour tout ce qu'elle a pu recevoir pendant sa carrière lui a donné l’impulsion. Elle est heureuse de rester au contact des enfants car elle conserve une classe, et de gérer une équipe pédagogique dans cet esprit qui la caractérise : être en relation, se connaitre et approfondir. Confortée dans sa vision pastorale par le diocèse, elle souhaite proposer aux enseignantes d'éviter de faire de la pastorale à des moments précis, mais de passer tous les lundis dans les classe pour l'ancrer dans la vie quotidienne et proposer quelque chose qui illumine la semaine de tous et chacun.

Marie-Joelle d’Assas

Isabelle Nguyen

Poussée par un chef d’établissement qui lui a donné sa chance, elle a osé et s’est formée au métier d’enseignante et s’est vue confier petit à petit de nouvelles responsabilités. Elle a appris à aimer Montargis et son école, elle apprécie ses collègues, le père Paul Bénézit et tous les acteurs de l’enseignement catholique… Encouragée, elle a osé postuler pour le poste de directrice. Elle est sensible à la confiance dont fait preuve le diocèse en confiant l'établissement qui vit des moments compliqués à une personne qui n’a pas une grande expérience en la matière. Consciente que la tâche peut être lourde et que certains domaines la dépassent, elle sait qu’elle peut compter sur des personnes compétentes prêtes à aider.

Ce qui la motive avant tout, c’est le contact avec l’autre, son accompagnement. Être la personne qui permet à une ou plusieurs personnes de croire en elle et de se dépasser ! Côté pastorale, tout est à reconstruire et là encore elle saura faire appel à une personne capable de mener cette mission à bien ayant elle-même vécu un beau chemin de conversion au sein de l'école Saint Louis.


Elle a déjà mené l’intérim de la direction de cette école de 8 classes, suite au décès tragique de l’ancienne directrice. Le diocèse lui a demandé si elle souhaitait continuer la mission, elle a dit oui. Si cela fait sa dix-septième rentrée dans cet établissement, c’est la première qu’elle vivra comme directrice attitrée, et même si cela lui cause un peu de stress elle connait bien l’équipe et reste résolument sereine !

Elle trouve un réel intérêt dans le travail de gestion d l’établissement, et découvre une relation encore plus intéressante avec les parents que celle vécue comme enseignante. Elle souhaite poursuivre le grand projet de l’école très attendu chaque année : pour Noël grand spectacle avec tableaux et danses qui structurent la vie pastorale de l’école.

Céline Tavarès

Valérie Simonet

15 ans comme enseignante et déjà une belle expérience de directrice d’établissement, Valérie assure pendant un an un intérim dans les écoles Ste Jeanne d’Arc St Grégoire Blanche de Castille. Elle retrouve ainsi avec plaisir les deux écoles où elle était enseignante et renoue avec les élèves, les équipes, les parents pour une année. La configuration de ces deux écoles à 20 minutes l’une de l’autre rend encore plus sensible le besoin de faire le lien entre les équipes et les partenaires des écoles : ce qui est pour elle la facette la plus enthousiasmante du métier. Pour la pastorale, elle attend sa lettre de mission de l’évêque et s’appuiera sur le travail de la commission diocésaine.

Pour cette année de transition, elle souhaite assurer de la pérennité, être juste un passeur, et organiser les choses autrement pour recruter un nouveau chef d’établissement dans la sérénité. Elle imagine même un nouveau mode de gouvernance plus souple avec des responsabilités en partage comme enseigné à la réunion des chefs d’établissement.


Chargée de mission à la direction diocésaine du Diocèse d’Orléans, elle prend également la responsabilité de l'établissement pour l’école de Chécy. 20 ans chef d’établissement, une petite pause, et, en cette fin d’année, elle est appelée pour prendre cette nouvelle direction qu’elle a acceptée aussitôt. Ayant déjà assuré un intérim de quelques mois, elle a pu s’installer, connaitre l’équipe, les parents et les associations. La première étape de son mandat se fera dans la tranquillité pour observer et pouvoir "se mettre en projet" avec l'équipe sans tout révolutionner… tout en s’autorisant une certaine innovation et changement pour que l'école reprenne peut-être une âme qu’elle avait perdue.

Elle arrive avec sa facilité à se mettre en relation avec l’autre que ce soit les élèves, les membres de l'équipe pédagogique, des associations, de la paroisse. Côté pastorale, elle souhaite prendre le temps de rencontrer le prêtre de la paroisse et la responsable catéchisme pour prendre ses marques puis en concertation trouver des projets innovants.

Ayant quitter la fonction de directrice il y a 6 ans elle mesure le glissement du rôle des chefs d’établissement souvent submergés par l'administratif au détriment de la gestion des équipes, des rencontres, des projets… Surtout durant le déconfinement ! Mais elle note aussi la mise en place d’une solidarité différente des années précédentes. Soutenue par son équipe, par son chef d’établissement parrain, elle se sent entourée et sereine, ce qui est pour elle primordial pour mener à bien cette belle mission !

Pascale Le Fourn

Merci à elles pour leur témoignage et leur enthousiasme. Nous leur souhaitons une belle année, et les portons dans nos prières.

 

02 / 09 / 2020

Et aussi sur ce thème

Aller plus loin

REJOINDRE DES CROYANTS PRES DE CHEZ MOI

Une communauté paroissiale vit et se réunit régulièrement près de chez vous. Pour les rejoindre, prendre contact :

Famille, couple, éducation, jeunes, solidarité, formation, prière, groupes de partage, écologie, rencontre avec des chrétiens d’autres onfessions, liturgie, vie professionnelle... Rejoignez un mouvement d’Eglise :

Super Utilisateur
éducation-enfants,éducation-jeunes
éducation-enfants,éducation-jeunes
non
Enseignement catholique
Non
texte
8422
Actualités
non
rentree, classe, chefs etablissements, scolarite, actualite, eglise, catholique, diocese, orleans, dieu, foi, jesus, loiret
En famille