le diocèse en synodele diocèse en synode

Mains et prière

Tout peut être occasion de prier, support pour la prière.

Avez-vous déjà contemplé vos mains ou d’autres mains et rendu grâces ?


Essayez et vous verrez.


Précieuses mains !
Nous serions bien démunis sans elles, même, sans l’une d’elles !

Mes mains sont la mémoire de ma vie : leur aspect montre ce qu’elles sont devenues depuis mon premier jour, témoins de mon histoire, de mes activités, de ce que je suis.

En les contemplant, je pense à tout ce qu’elles font, et me permettent de faire, de vivre, depuis les tâches les plus ordinaires, quotidiennes, aux plus relevées (éplucher des légumes, jouer d’un instrument, fabriquer un objet, créer une œuvre d’art, écrire …). Pour chaque regard sur mes mains, rendre grâces pour ce qu’elles sont, pour ce qu’elles font. Je peux y revenir en plusieurs fois.

Contempler mes mains, considérer leur part dans mes relations, comment elles sont en harmonie avec le regard, la parole, les postures qui sont miennes avec les autres. Mains qui se tendent vers l’autre, qui accueillent, reçoivent, donnent. Mains qui caressent, bénissent, prient, mais aussi qui menacent, peut-être frappent !
Considérer comment elles expriment ce que je suis, spontanément, sans que j’y pense, envoyant aux autres des messages qu’ils comprennent vite. Mains détendues, crispées, qui se tordent, qui s’agitent, qui accompagnent paroles, états d’âme. Il n’y a pas que nos amis italiens à parler avec leurs mains. Pour elles, rendre grâces.

Regarder les mains d’autres personnes donne à les connaître un peu - mains de paysan, d’ouvrier, de pianiste ou de chirurgien, mains potelées de bébé ou tachetées de personnes âgées…- et porte à rendre grâces.

Pour certaines personnes, elles sont la voix qui leur manque, précieux langage gestuel pour vivre la relation aux autres.


Les mains sont tellement importantes, que les auteurs bibliques parlent des « mains de Dieu ».

« C’est nous l’argile, c’est toi qui nous façonnes. Nous sommes tous l’ouvrage de tes mains. » Isaïe 64,7.

« En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit. » Ps 31, 6

Contemplons Jésus : ses mains qui guérissent...

« Jésus étendit la main et le toucha. Il lui dit : « je le veux, sois purifié. » Aussitôt la lèpre le quitta. » Mc 1, 41-42

« Jésus s’approcha et la fit lever en lui prenant la main : la fièvre la quitta et elle les servait ». Marc 1, 31

« Prenant l’aveugle par la main, il le conduisit hors du village. Il mit de la salive sur ses yeux, lui imposa les mains […]: « Vois-tu quelque chose ? » ayant ouvert les yeux… » Mc 8, 23

Contemplons Jésus : ses mains qui bénissent, rompent le pains pour nourrir les foules.

« Jésus prit les cinq pains et les deux poissons […] il dit la bénédiction, rompit les pains, et il les donnait aux disciples pour qu’ils les offrent aux gens… » Mc 6, 41

Contemplons Jésus : ses mains clouées sur la croix , par et pour les hommes pécheurs.

« Père, entre tes mains, je remets mon esprit. » Lc 23, 46 (Ps 31, 6)


Proposition

Choisir de me poser et prendre un moment
Me mettre en présence de Dieu.
Demander la grâce de regarder mes mains avec bienveillance et reconnaissance.
Les contempler et accueillir ce qu’elles évoquent
Remercier pour mes mains et les offrir dans un geste d’ouverture.


Catherine de la Giroday – Françoise Lesavre
Source : Catho 45 n°12

Et aussi

Autres prières

Vivre au quotidien

prière
Prières
prier, priere, psaume, foi, catholique, dieu, louange, action de grace, appel a dieu, supplication, jesus, diocese, orleans